Les Piles intermédiaires

Le quotidien bordélique d'une traductrice à l'assaut des idées reçues. (Et des portes ouvertes, aussi, parfois.)

Les Piles reloaded

 
 

Bienvenue sur Les Piles intermédiaires, version 2018. À la demande générale de trois personnes, je rouvre ce blog qui a été actif entre 2009 et 2014 chez Blogger, puis mis hors ligne en 2016 (parce qu’il était au point mort et que je voulais y faire un grand ménage qui me semblait nécessaire pour différentes raisons). Il comptait à sa fermeture 750 billets publiés, ce nombre sera à peu près divisé par trois.

Beaucoup de billets personnels sont voués à disparaître définitivement, surtout ceux des années 2009-2010. Ils étaient objectivement anecdotiques, parlaient d’un pan de ma vie qui me paraît bien loin vu de près-de-10-ans-plus-tard, faisaient parfois allusion à celui qui partageait ma vie à l’époque et ne la partage plus – bref, faites-moi confiance, vous ne loupez pas grand-chose si vous ne les avez pas lus.

Certaines séries de billets ont disparu aussi, au premier chef les « Ils en parlent… », qui recensaient des extraits littéraires parlant de cinéma. Si vraiment-vraiment ils vous manquent, ils sont regroupés (avec plein d’autres) sur un site distinct que je ne mets plus à jour depuis 2015, mais qui est toujours là néanmoins.

Enfin, j’ai viré sans états d’âme beaucoup de brèves et de billets pas bien passionnants souvent liés à l’actualité ou à mon quotidien (je ne pense honnêtement pas non plus qu’ils manqueront à qui que ce soit), ainsi que des articles parfois un peu plus développés avec lesquels je n’étais plus complètement d’accord ou qui m’agaçaient pour une raison ou pour une autre.

Et puis hélas, hélas, les commentaires (3 498, quand même) ne sont plus là non plus.

Concernant les billets qui ont survécu, ils sont pour l’instant « tels quels », copiés-collés façon brut de décoffrage depuis Blogger. Certaines illustrations et autres fichiers sonores ou vidéo ont sauté dans l’histoire, surtout sur les articles les plus anciens, à la suite d’une manœuvre malheureuse sur ImageShack il y a quelques années ; je réparerai ça au fur et à mesure. Il y a par ailleurs certains billets que je n’aime pas trop en l’état et que j’aimerais réécrire un peu – le cas échéant, ce sera indiqué en début de billet quand j’aurai pris le temps de m’en occuper. De même, les liens internes au blog ne fonctionnent pas, je les rétablirai à la petite semaine si j’ai beaucoup de courage.

Voilà, c’est un peu minimaliste, en somme.

Je n’ai a priori pas l’intention de relancer ce blog, même si c’est avec l’intention de publier une bricole sur la TAO que j’ai fini par m’occuper de ré-héberger mes Piles ailleurs (cohérence, bonjour) et même s’il ne faut jamais dire fontaine toutçatoutça. L’envie m’est passée et je me disperse déjà beaucoup par ailleurs (sous différentes formes, lecteur curieux : un compte Twitter, un Tumblr qui recense les sous-titres de déclarations d’amour au cinéma, un autre qui publie de jolies typographies repérées dans les films, un troisième consacré aux titres en chiasmes dans le monde universitaire, enfin un quatrième, lié à un compte Instagram, pour héberger de jolies photos de briques – car la brique, c’est beau). Par ailleurs, mon adresse est toujours lespilesintermediaires [at] yahoo point fr, si jamais.

Bonne (re)lecture !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hit Enter