Les Piles intermédiaires

Le quotidien bordélique d'une traductrice à l'assaut des idées reçues. (Et des portes ouvertes, aussi, parfois.)

Bingo

Votre blogueuse dévouée est joueuse (rappelez-vous, il y a un an). À l’Organisation, il y a maintenant fort-fort longtemps, elle assistait docilement à des réunions de service mensuelles qui lui donnaient souvent envie d’élaborer pour s’occuper une petite grille de Bullshit Bingo (oui, avec des majuscules, parce que c’est un jeu noble). Pour ne rien vous cacher, lecteurs à qui je ne cache rien de ce blog, j’ai même caressé le projet de la publier ici, ma grille de Bullshit Bingo en franglais eurocrate, avec des mots doux du genre « back-up du chef d’unité », « workflow », « correspondants des fenêtres » (ou « fenêtres des correspondants », franchement j’ai oublié), « pré-traitement », « formation hands-on », « traducticiel », « migration informatique », « combler le gap », « quand on révise en track-changes », « pas de création de postes », « on est théoriquement en sureffectif », « évolution du benchmark de l’unité », « langues procédurales », « classement dynamique », « taux de match », « auto-évaluation », mais aussi des sigles et abréviations obscurs du genre « REV », « REX », « COTERM », « CAST » ou « GREV », sans oublier le grand classique « j’ai révisé un free-lance, j’ai dû tout refaire » (plusieurs variantes acceptées).

Et puis finalement non, je ne l’ai pas fait.

Mais puisque j’aime bien le principe et qu’il y a matière à créer des grilles pour plein d’occasions de la vie politique, militante ou, plus récemment, sportive) en voici trois au sujet de la traduction. Elles peuvent servir dans diverses situations où le traducteur a envie de s’endormir/hurler/étrangler son interlocuteur/soupirer à intervalles réguliers. Certes, c’est un chouia caricatural (eh, oh, c’est le principe), mais tout est du vécu (ou presque).

– Pour tenir le coup face aux inconnus rencontrés dans une soirée qui posent toujours un peu les mêmes questions ou face à cousine Adèle qui n’a jamais vraiment compris ce que vous faites dans la vie (et, pourquoi pas, pour passer le temps et limiter les séquelles à la lecture de certains articles de presse sur nos métiers), voici une grille élémentaire, généraliste.

– Pour faire face à peu près aux mêmes si vous êtes traducteur/adaptateur, voici une grille spéciale « audiovisuel » :

– Et pour ne pas pleurer quand vous êtes au téléphone avec un client, amis auteurs de sous-titrage, doublage ou voice-over, voici une grille spéciale « client de traduction audiovisuelle » (mais qui s’applique mutatis mutandis aux agences de traduction technique, si vous voulez mon avis) :

Alors on se détend et on coche les cases. Elle commence bien, cette semaine, non ?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hit Enter