Les Piles intermédiaires

Le quotidien bordélique d'une traductrice à l'assaut des idées reçues. (Et des portes ouvertes, aussi, parfois.)

Parfois, j’ai aussi mal à mes maths
(En guise de post-scriptum)

À peine avais-je publié le billet quelque peu las de la semaine dernière que je me suis retrouvée, vendredi, face à une phrase qui m’a fait mal à mes maths. Ouais, à mes maths. Pourtant, je n’ai jamais eu pour les maths le centième de la passion que je voue aux langues, c’est vous dire. La phrase en question, il me fallait théoriquement la reprendre telle quelle, car il s’agissait d’une citation entre guillemets émanant d’un document dont il existait déjà une traduction française officielle. Et elle suggérait d' »élever le niveau du plus petit dénominateur commun », comme s’il s’agissait d’une mesure formidable.

J’ai copié-collé l’expression. Puis je suis restée devant pendant 20 minutes comme une poule qui a trouvé un couteau, à me demander ce qu’elle voulait dire. Ce qu’elle voulait dire vraiment, hein, après décorticage.

Et en fait, je crois bien qu’elle ne veut rien dire. Sentant un début de migraine assaillir mon front de littéraire qui certes, fit L-maths en son temps, mais ça date, je me dis que si l’expression dit « plus petit dénominateur commun », c’est bien que le but du jeu est qu’il soit le plus petit possible, le dénominateur commun. Élever le niveau du plus petit dénominateur commun, ce n’est pas bon.

Enfin, je crois. Quoi qu’il en soit, cette expression me paraît assez fumeuse dès lors que l’on prend la peine de confronter son « fond mathématique » à ce qu’elle s’efforce d’exprimer (= élever le niveau des normes communes, en l’occurrence) (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, je vous le demande).

Par une heureuse coïncidence (signalée par S., qu’elle en soit remerciée), le physicien Étienne Klein qui était l’invité de l’émission 3D, le journal sur France Inter dimanche dernier abordait l’air de ne pas y toucher une autre bizarrerie très en vogue : « l’inversion des courbes du chômage » (ci-dessous, la chose vue sur les sites du Monde, de France Inter et d’Europe 1).

Que nous dit-il, Étienne Klein, de l’inversion des courbes du chômage ?

Il y a une promesse qui a été faite par le gouvernement, qu’on allait « inverser la courbe du chômage » avant la fin de l’année. Je faisais simplement remarquer que je ne sais pas ce que veut dire « inverser une courbe ». C’est une expression mathématique inexistante. Est-ce que ça veut dire qu’on prend une courbe à laquelle on associe une fonction f(x) ? Prendre l’inverse, c’est 1/f(x) ? Donc on inverse le nombre de chômeurs, on passe de 4 millions à quelques millionièmes ? Évidemment, c’est pas ça. Est-ce que ça veut dire passer par un maximum ? Est-ce que ça veut dire avoir une pente de croissance qui soit plus faible ? C’est pas dit. Donc on a là un objectif à court terme qui ne me semble pas défini. (…) S’il s’agit de réduire le nombre de chômeurs, il n’y a qu’à dire qu’on veut réduire le nombre de chômeurs. Pourquoi inventer cette phrase dont je ne connais pas le sens ? Il reste trois mois au gouvernement pour nous dire quel est leur objectif, ce qui leur permettra de dire qu’ils l’ont atteint s’ils l’atteignent.

CQFD. Dans le même ordre d’idées, on n’oubliera pas le grand classique qu’est le « virage à 360° » qui permet… de tourner en rond ou de faire du surplace (repéré successivement dans les éditions en ligne du Monde, de Libé et du Figaro, tout de même).

Est-ce que les mathématiciens, physiciens, etc. ont ainsi d’autres occasions de sursauter en entendant des expressions du quotidien ou des trouvailles médiatiques qui font appel à une terminologie pseudo-scientifique mal digérée ? Toute info à ce sujet est bienvenue. (Ajout du 8 septembre : n’hésitez pas à consulter les commentaires de ce billet pour quelques exemples croustillants proposés par des lecteurs.) (Ajout du 18 septembre : je suis retombée aussi sur « aux quatre coins de l’Hexagone », formule géométriquement intéressante évoquée dans un précédent billet.)

(Oui, oui, je n’oublie pas que je vous ai annoncé un compte rendu d’un super bouquin. J’ai très peu de temps en ce moment, mais je n’oublie pas.)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hit Enter