Les Piles intermédiaires

Le quotidien bordélique d'une traductrice à l'assaut des idées reçues. (Et des portes ouvertes, aussi, parfois.)

Parenthèse Bisounours

Après Cracotte, je saisis au bond la balle lancée fort obligeamment par Gingko pour faire une pause « intérieur » dans mon chez-moi. Mon chez-moi strasbourgeois, je n’y suis toujours pas vraiment installée et je ne le serai jamais dans la mesure où je vais redéménager dans pas longtemps. Mais j’aurai profité quelques mois de cet appart avec beaucoup de plaisir.

J’aime le fait d’occuper un appartement qui se refile d’amis en amis depuis 10 ans et le fait d’être amie avec les trois séries de locataires précédents mais aussi avec le potentiel futur locataire, c’est une chouette histoire à raconter sur un blog.

J’aime le fait de n’avoir pas encore eu besoin 1. d’acheter des lampadaires halogènes (il m’en fallait trois pour éclairer mon appartement parisien à la pénombre quasi-constante) ; 2. d’ouvrir un seul radiateur. Les grandes (portes-)fenêtres qui éclairent tout et le chauffage collectif qui répand une légère chaleur même quand on ne chauffe pas, c’est quand même cool.

J’aime le mur de VHS/DVD, enfin un endroit où les ranger entasser tous.

J’aime l’étagère à thés zé cafés instantanés dans la cuisine (enfin un endroit où…).

J’aime les fauteuils de théâtre qui me suivent depuis bientôt 10 ans et leur joli velours rouge un peu usé.

Et j’aime les chaussures trop nombreuses au goût de certains qui traînent partout dans le même coin (l’entrée, en l’occurrence)*.

J’aime la petite gravure tchèque.

Et j’aime les murs repeints à neuf.

J’aime le fait d’avoir la place de renouer avec la musique, ici.

J’aime les petits bouquins rigolos et/ou jolis. Du coup, je n’ai pas envie de les laisser se perdre dans les biblios, alors ils restent devant.

J’aime le carrelage en damier de la cuisine, un truc dont je rêvais depuis une lecture dans Les belles histoires de Pomme d’Api à 5 ans.

Et j’aime surtout, surtout : le balcon tout con en béton, parce que c’est la première fois que j’ai un petit morceau d’extérieur chez moi et qu’on peut bruncher dessus les dimanches d’octobre.

Et vous, qu’est-ce que vous aimez chez vous ?

*En fin de compte, tout est une question de point de vue.

On peut dire « Les piles a vraiment trop de chaussures. C’est ridicule, elle ne peut pas les porter toutes en même temps. »

Ou « Les piles collectionne les chaussures, c’est normal qu’elle en ait beaucoup. »

Voilà, j’ai trouvé. On va dire que je collectionne les chaussures, ça passera mieux. Après tout, on collectionne ce qu’on veut, hein. Les belles éditions anciennes, les cartes postales, les mouchoirs brodés, les figurines Star Wars, les autographes, les pistolets à eau, les 33-tours de Michael Jackson, les boussoles, les gravures du 18e siècle, les modèles réduits de paquebots, alors pourquoi pas les chaussures, hein ?

Bon.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hit Enter