Les Piles intermédiaires

Le quotidien bordélique d'une traductrice à l'assaut des idées reçues. (Et des portes ouvertes, aussi, parfois.)

ImpÉcr #2

Dans la série « les sous-titres parlent de traduction« , une lectrice prénommée L. (mais pas la même L. que la semaine dernière)(décidément, les L. sont des lectrices épatantes, il n’y a pas d’autre mot) nous propose un doublé torride issu du film Anthony Zimmer de Jérôme Salle (2005).

À garder sous le coude pour le cas où un fâcheux oserait vous dire que vous ne faites pas un métier sexy.

Nanmais.

(Bon, le « translator », dans l’histoire, c’est quand même Yvan Attal, hein, pas Sophie Marceau.)

Merci encore, L. !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hit Enter