Les Piles intermédiaires

Le quotidien bordélique d'une traductrice à l'assaut des idées reçues. (Et des portes ouvertes, aussi, parfois.)

Mot du jour (10)

Nouveau mot du jour repéré en surfant mollement sur le ouèbe :

crash blossom

Contexte : presse.

Ce n’est pas : un avion qui s’écrase dans un champ de fleurs.

C’est :

Un néologisme, encore un, à l’instar du snowclone présenté il y a quelque temps ici.

Et plus précisément, selon un forumeur de Wordreference :

A headline that has been edited so severely that it can be understood in multiple ways, leading to some humorous or puzzling meanings.

Généralement, l’effet bêtement drôle naît de la possible confusion entre une forme verbale et un nom, et de l’omission des articles dans les titres de presse anglo-saxons, cette conjonction d’éléments brouillant parfois sérieusement le message.

Bien qu’elle décrive un phénomène a priori aussi vieux ou à peu près que la presse elle-même, l’expression est toute récente et serait née de ce titre :

Violinist linked to JAL crash blossoms

relevé non sans une certaine ironie sur un forum que voici que voilà (le fil de discussion est assez savoureux). Et comme les crash blossoms continuent à … fleurir, dirons-nous avec un à-propos inouï, les exemples ne manquent pas.

Ici, par exemple, un « guy who takes things too literally » s’amuse à décortiquer une jolie trouvaille :

McDonald’s fries holy grail for potato farmers

Ailleurs, on relève d’autres belles perles telles que :

Robot helps stroke patients in Portland

NV senator leaves message to rape victim’s sister

‘Ludicrous’ people can’t have drink with their meal on Good Friday

Etc.

Et ma préférée :
The British Left Waffles on Falklands

Pour en retrouver une floppée, on peut

– consulter l’ouvrage Squad Helps Dog Bite Victim, and Other Flubs from the Nation’s Press, un bouquin qui date d’une trentaine d’années.

– suivre le blog Crash Blossoms – Headlines gone wrong, qui présente des spécimens d’actualité.

L’interrogation existentielle de Tatie Les Piles :

C’est fou, non, cette manie de trouver des appellations pour tout et n’importe quoi ?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hit Enter