Les Piles intermédiaires

Le quotidien bordélique d'une traductrice à l'assaut des idées reçues. (Et des portes ouvertes, aussi, parfois.)

Plantade germanique x 30

Aujourd’hui, lecteur germanophone ou pas de ce blog, je t’offre une occasion unique de réviser tes verbes allemands grâce à mon merveilleux blog auquel je t’autorise à accéder en vertu de ma très grande bonté et de mon altruisme inouï (c’que t’es chanceux, quand même, parfois j’aimerais bien être à ta place).

Si tu veux quitter cette page, c’est maintenant, hein.

L’aut’jour, en rédigeant laborieusement un mail dans la langue de Goethe Rammstein Tokyo Hotel, bref, en allemand, à destination de ma copine I. avec laquelle on a bêtement hardiment décidé qu’on allait dorénavant s’écrire en allemand et en français au lieu de passer paresseusement par l’anglais, j’ai voulu dire que je m’étais plantée.

Trou noir.

Je savais que mon allemand actif était tombé à un niveau particulièrement lamentable ces dernières années, mais quand même.

J’ai donc ouvert mon dictionnaire à la page ver-, soupçonnant vaguement que j’y dégoterais le bon verbe. Eh bien sache, lecteur germanophone ou pas de ce blog, qu’il y a tellement de verbes allemands qui expriment, de façon plus ou moins précise, qu’on s’est planté et/ou qu’on a mal fait quelque chose, que j’ai mis du temps à trouver ce que je cherchais. J’en ai relevé une trentaine, mais je suis sûre qu’il y en a plus (on pourrait croire, comme ça, que je n’ai que ça à faire, mais du tout du tout, je suis très occupée, en fait).

verbauen : mal bâtir
verbringen : gaspiller, gâcher, mal employer
verdrucken : imprimer incorrectement
verfahren (sich) : se tromper de route, se fourvoyer
verfehlen : louper, se tromper de (personne, porte, etc.)
verfuttern : se tromper de fourrage pour son bétail
vergaloppieren : se fourvoyer, se fourrer le doigt dans l’oeil
vergreifen : se méprendre, se tromper
verhaspeln (sich) : s’embrouiller
verhauen (sich) : se méprendre, se tromper lourdement
verhunzen : estropier, bâcler,
verkalkulieren (sich) : se tromper en calculant quelque chose
verkennen : méconnaître, se tromper sur
verlaufen (sich) : se tromper de chemin, s’égarer
verlesen (sich) : se tromper en lisant
vermessen (sich) : se tromper en mesurant
verrechnen (sich) : se tromper dans son calcul
versauen : louper, massacrer
verschätzen (sich) : commettre une erreur d’appréciation
verschneiden : mal couper
verschreiben (sich) : faire une faute d’orthographe, écrire de travers
versieben : bâcler, bousiller
verspekulieren (sich) : faire une erreur de spéculation
vertippen (sich) : faire une faute de frappe
vertun (sich) : se tromper
verwählen (sich) : faire un faux numéro
verwässern : diluer avec trop d’eau
verwetten : parier à côté de la plaque
verzählen (sich) : se tromper en comptant
verzeichnen : mal tracer, mal décrire (un dessin, un personnage…)

(… et n’oublions pas le grand classique sich täuschen, se tromper, se méprendre.)

C’est-y pas beau, quand c’est synthétique comme ça, l’allemand ?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hit Enter