Les Piles intermédiaires

Le quotidien bordélique d'une traductrice à l'assaut des idées reçues. (Et des portes ouvertes, aussi, parfois.)

Castagne orthographique

La photo est pourrie (comme s’il m’arrivait de réussir des photos), mais c’est parce qu’elle a été prise en catimini, à la sauvette. En effet, j’ai peur et je rase les murs : depuis deux jours, dans mon immeuble, des locataires s’affrontent par affichette et bic interposés.

On ne va pas tarder à en venir aux mains, si vous voulez mon avis (et là, on le sait, c’est l’escalade irréversible). Le sud du 17e arrondissement n’est plus ce qu’il était.

J’hésite à scotcher dans le couloir une photocopie des articles « résidant » et « résident » du Robert pour apaiser les tensions.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hit Enter